Maison d’horlogerie

Portraits

Bonjour à tous et bienvenue dans les coulisses de Maison Alcée !

Mon objectif est de partager avec vous les avancés de notre Maison d’horlogerie tout en vous amenant à la rencontre de personnalités passionnantes. Dans cet article, je vous présenterai Philippe Lebru fondateur d’Utinam, puis j’expliquerai le rôle de l’accumulateur d’énergie, le tout en moins de 360 secondes de lecture.

Maison Alcée, une maison d’horlogerie française

Il y a deux ans, j’ai décidé de me lancer dans cette folle aventure de l’entrepreneuriat.
Revenons un peu en arrière… durant cinq ans, j’ai eu l’opportunité de travailler dans des Maisons aussi prestigieuses qu’Hermès, Cartier ou Tag Heuer en tant qu’ingénieur au service des artisans.
J’en ai gardé quelques mots clés :

  •  La fierté de réaliser un objet de ses mains
  •  La culture du beau qui élève
  •  Le besoin de se reconnecter au réel

En parallèle, j’ai continué à créer de mes mains : du cuir taurillon au papier japonais en passant par la broderie et la céramique. Quelle fierté de travailler la matière pour donner vie à l’objet. Quelle nécessité pour moi de revenir aux sources par un travail manuel.

À la suite de mes expériences dans l’artisanat d’excellence et mon désir de créer, j’ai décidé de lancer Maison Alcée.
Une Maison proposant de réaliser soi-même des objets d’excellence en transmettant le savoir-faire du métier d’art… et plus particulièrement en horlogerie. Mais ça, je vous en dirai plus une prochaine fois !

Philippe Lebru : fondateur d'une maison d'horlogerie française

Philippe Lebru d’Utinam, le patrimoine horloger français

Quel honneur de commencer avec une personne que j’affectionne tout particulièrement : Philippe Lebru.

Philippe est le fondateur d’Utinam, entreprise qui réinvente les horloges comtoises. Comme elles sont majestueuses…

Je me rappelle la première fois que je rencontrais Philippe. J’arrivais dans son lieu de vie à Besançon pour lui demander de devenir mon mentor.
Quel endroit ! Un lieu rempli du bruit des rouages, des tic et des tac, une boutique chargée d’âme, et surtout une place où on y est bien. Ici se retrouve tout le microcosme jurassien pour réfléchir à la préservation de notre patrimoine horloger français, rien que ça !

En plus d’être d’une grande gentillesse, Philippe a surtout une vision aiguisée sur l’univers de l’horlogerie. Pourquoi a-t-il bien voulu nous accompagner ? Peut-être pour notre concept atypique de garde-temps à assembler soi-même, pour notre démarche locale 100% fabriquée dans l’arc jurassien, ou pour le désir de mettre en avant l’horlogerie dite de gros volume…
Au fond, je pense surtout que Philippe est d’une grande bonté et en me voyant arriver avec audace, cela l’a intrigué.

Je vous invite vraiment à passer au 117 grande rue à Besançon et à échanger avec lui pour inventer ensemble le temps. Ça en vaut le détour !

La transmission – Le mouvement mécanique d’une montre

Pour les curieux qui souhaitent mieux comprendre le fonctionnement d’un mécanisme horloger, je vous recommande la théorie d’horlogerie de CA.Reymondin, G.Monnier, D.Jeanneret, et de U. Peleratti.

En voici quelques extraits pour vous partager le fonctionnement d’un mouvement mécanique avec des images provenant de notre propre mouvement manufacturé :

L’accumulateur d’énergie est le ressort de barillet contenu dans le  tambour de barillet.

Une extrémité du ressort est fixé à l’arbre, l’autre extrémité au tambour. En remontant la montre, on enroule le ressort autour de l’arbre, ce qui produit une accumulation d’énergie.
Le ressort tend à se dérouler et à reprendre sa position initiale. Ce mouvement entraîne la rotation du barillet.

Le barillet d'un mouvement horloger

J’espère que ce partage autour de notre Maison d’horlogerie vous a plu…

 

À bientôt.
Signature Alcée

Voir les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Soyez informé du lancement de nos coffrets

Vous êtes à présent inscrit à notre newsletter