Le terme « garde-temps » est une expression utilisée dans l’univers horloger.

Il traduit généralement l’exactitude et la précision d’une pièce horlogère. Cependant, son sens a évolué au cours des âges.

Nous présentons dans cet article l’histoire du « garde-temps ».

Définition d’un garde-temps

Avant de parcourir l’histoire du terme garde-temps, il convient de définir le sens actuel de cette expression bien connue des horlogers :

Garde-temps : « Horloge de très haute précision servant de référence pour la conservation de l’heure exacte à travers le monde. » – Larousse

 

définition du mot garde-temps par le dictionnaire Larousse

Cette expression désigne donc des instruments de mesure du temps très précis censés conserver l’heure exacte ou la plus exacte possible. C’est un objet d’une très grande précision qui doit pouvoir mesurer et préserver le temps.

Au sens littéral, le garde-temps permet de « garder » le temps, d’en conserver l’exactitude la mesure alors qu’il s’écoule…

« Le Temps est l’image mobile de l’éternité immobile. » – Platon

 

L’histoire du garde-temps

Le chronomètre de marine

 

Le terme garde-temps apparaît en même temps que la création du chronomètre de marine au XIIIème siècle. Le chronomètre de marine constitua une avancée technologique majeure. En effet, jamais une telle précision n’avait été atteinte par les horloges de l’époque.

« Le terme chronomètre de marine désigne une montre de grand format destiné à conserver le temps sur les bateaux. Depuis les dernières années du XVIIIe siècle on entend par chronomètre de marine un garde-temps. Cet instrument de précision sert avant tout à déterminer les longitudes en mer. » – Fondation de la Haute Horlogerie

 

chronomètre de marine ancien

Un chronomètre de marine est généralement constitué :

  • D’un échappement à détente
  • D’une suspension dite à cardan, assurant au garde-temps une position horizontale quels que soient les mouvements du bateau
  • D’un indicateur de réserve de marche
  • D’un boîtier en bois

Initialement, un garde-temps était considéré comme un instrument de mesure pour le milieu maritime. Ce terme est devenu plus commun désignant les montres de poche au XIXème siècle, puis les montres bracelet au XXème siècle lorsque celles-ci se sont vu attribuées des complications de plus en plus impressionnantes.

Le garde-temps aujourd’hui

 

Dès 1953, nous retrouvons également cette définition de GUYOT :

« Un garde-temps est un instrument (sablier, chronomètre, horloge, etc.) qui indique le moment où a lieu un phénomène ou sa durée.

Il y a beaucoup de garde-temps. Certains d’entre eux sont peu précis, d’autres fournissent l’heure avec une grande exactitude »

 

Le monde horloger a fortement évolué. Les montres de poche sont devenues des montres bracelet et ces dernières se sont vu attribuer de nouvelles complications horlogères.

Aujourd’hui, de nombreux horlogers et passionnés d’horlogerie emploient ce nom pour faire référence à une montre prestigieuse et de grandes précisions.

Ainsi, on retrouve souvent des montres « outils » comme :

  • Les montres de plongées
  • Les chronographes
  • Les montres dotées d’un altimètre
pendulette do it yourself apprendre l'horlogerie en autonomie

Chez Maison Alcée, nous apprécions beaucoup ce mot qui évoque le gardien du temps qui passe.

Nous espérons que ce partage sur l’histoire de garde-temps vous a plu.

À très bientôt.

“Une heure n’est pas qu’une heure, c’est un vase rempli de parfums, de sons, de projets et de climats.” Marcel Proust – Le temps retrouvé

Voir les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Soyez informé du lancement de nos coffrets

Vous êtes à présent inscrit à notre newsletter