Les pendulettes

Monde de l'horlogerie

Maison Alcée vous emmène à la découverte d’un objet parfois perçu comme désuet : la pendulette.

Partez découvrir l’histoire de ce garde-temps à travers les époques.

Les pendulettes

Les horloges à pendule

Les grandes découvertes, le XVIème siècle :

 

L’horloge à pendule ou tout simplement pendule se distingue des horloges classiques par son fonctionnement. Celle-ci a la particularité d’avoir une période propre. Ce mécanisme révolutionne le monde de l’horlogerie. À l’époque, la pendule était bien plus précise que n’importe quel autre instrument de mesure.

Cette innovation horlogère permet de créer des horloges moins massives. Elle permet l’apparition d’un composant présent aujourd’hui sur tout garde-temps : l’aiguille des minutes. La création de la pendule permet l’ouverture de la voie vers la miniaturisation des objets horlogers.

La pendule s’invite après cela dans les maisons bien qu’elle reste réservée aux plus riches. Elle permettait de témoigner de sa richesse et de son statut.

Le saviez-vous : Au milieu du XVIème siècle, Jean Calvin quitta la France pour la Suisse afin de défendre les idées de la réforme protestante. Les objets décoratifs comme la joaillerie étaient interdits dans l’une des réformes. L’horlogerie n’étant pas considérée comme un univers décoratif, elle connut un important développement.

L'horloge à pendule

Le chronomètre de marine

Le siècle des lumières, le XVIIIème siècle :

Le saviez-vous :  Les imprécisions dans la détermination de la longitude pouvaient créer des erreurs tragiques. Ce fut le cas en 1707 lorsque l’escadre britannique, qui revenait de Méditerranée, se trouva plongée dans le brouillard en pensant aborder la Manche. Le capitaine de navire constata qu’il était à hauteur des îles Scilly. Mais il était déjà trop tard, quatre navires heurtèrent les terres, et 2 000 hommes périrent. Ce drame renforça l’idée qu’il fallait d’urgence trouver des solutions pour mieux se repérer en mer.

Durant le siècle des lumières, de nombreuses inventions voient le jour, dont le chronomètre de marine pour la navigation. Celui-ci servait à déterminer la longitude en mer mais aussi à définir précisément l’heure qu’il était. Il semble que le premier chronomètre de marine créé fut celui de Jeremy Thacker en 1714 proposé au concours du Longitude Act. Ce concours fut lancé en Angleterre pour créer un instrument capable de calculer la longitude, avancé technique encore impossible à l’époque.

La pendule de marine est réglée à l’heure du méridien de Greenwich considéré comme le méridien d’origine. Cette pendule était déclenchée au départ du navire en complément aux tables maritimes déjà utilisées sur les navires.

Pour que la longitude puisse être déterminée, un officier était chargé d’observer, au moyen du chronomètre de marine, l’heure du passage du soleil ou d’une étoile au méridien du lieu où se trouve le navire. La différence entre l’heure de passage et celle donnée par les tables maritimes à laquelle le Soleil ou l’étoile doit passer au méridien de Greenwich indique la longitude du lieu à l’Est ou à l’Ouest par rapport à Greenwich.

Chronomètre de marine

Les pendulettes d’officiers

L’industrialisation, le XIXème siècle :

 

Créées en 1798 par Abraham-Louis Breguet, les pendulettes d’officiers doivent surtout leurs renommées à Napoléon Bonaparte qui, avant la campagne d’Egypte, commanda une « pendulette de voyage » à Breguet.

Le nom « pendulette d’officier » viendrait d’une anecdote racontant que Napoléon, exaspéré par les retards réguliers de ses officiers sur le champ de bataille, aurait demandé à ses officiers d’en avoir une avec eux. Cependant beaucoup s’accordent à dire que leur nom viendrait plutôt du libellé utilisé lors des commandes passées, à savoir « une pendulette pour officier ».

Ces pendulettes étaient placées dans des écrins de transport avec une poignée sur le haut afin de pouvoir les emmener partout, protégées par du velours recouvrant l’intérieur de leur caisson. L’écrin était ouvert sur l’avant afin de pouvoir lire l’heure en toute occasion.

Pendulette d'officier

Les pendules mystérieuses

L’époque moderne, le XXème siècle :

 

Créée pour Cartier, la première pendule mystérieuse est sortie en 1912 sous le nom « Modèle A ». Maurice Couet, leur créateur, s’est inspiré des pendules du célèbre illusionniste Jean-Eugène Robert-Houdin. Le principe de ces pendules repose sur une innovation impressionnante. Les aiguilles ne sont pas directement reliées au mouvement mais sont fixées à deux disques de verre aux bordures en métal dentelé. Les aiguilles sont actionnées par le mouvement, généralement logé à la base des pendules. Ce sont ces disques de verre qui vont ensuite entraîner les aiguilles, l’un tournant à la vitesse des minutes, l’autre à la vitesse des heures. Pour que l’illusion soit parfaite, la bordure des disques est dissimulée par le cercle des heures.

En 1920, le modèle à axe central voit le jour. Contrairement au Modèle A, les disques ne sont pas actionnés par deux axes partant de chaque côté de la base mais par un seul axe. En 1923, Cartier réalise une ultime évolution technique, le mouvement vient se loger au sommet des célèbres pendules mystérieuses Portique.

Il existe plusieurs modèles de pendules mystérieuses, dont :

  • Mystérieuse Portique
  • Pendule mystérieuse Art-Déco, s’inspirant de l’empire state building
  • Pendule mystérieuse Le ciel

Il en existe bien d’autres, toutes aussi impressionnantes et magnifiques !

Les pendules mystérieuses sont extrêmement rares et demandent parfois plus de 1 000 heures de travail. Elles évoquent la suspension du temps. Ces pendules reflètent une beauté et une élégance toute joaillière, le savoir-faire inestimable de Cartier.

Pendule mystérieuse de Cartier

La pendulette a marqué l’histoire et celle de l’horlogerie en particulier. Elle est un des symbole du temps qui passe. Maison Alcée a à cœur de perpétuer la beauté de ce garde-temps hors du temps.

Voir les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Soyez informé du lancement de nos coffrets

Vous êtes à présent inscrit à notre newsletter